Il était moins une!

Les troupes étaient à la limite. Cela faisait bientôt une semaine que le ravitaillement se faisait attendre. Pourtant, nous n’avions pas abandonné le front, toujours à nos postes. Nous aurions pu tenir encore, mais qui sait combien de temps.

Mais enfin! La cavalerie est arrivée avec son lot munitions.

Nous voici donc reparti, comme jamais! Et comme une surprise ne venant jamais seule, voici également deux outils pour améliorer le rendement des effectifs. Un esprit sain dans un corps sain dit-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *