Qu’est-ce que le marketing ? À quoi ça sert ?

« Le marketing consiste à voir la société du point de vue du client »

Peter Drucker,  1909-2005
Théoricien américain du management

Le marketing de manière globale

Écoute et satisfaction des besoins du consommateur en premier lieu, le marketing est avant tout une affaire de perception. Il a pour but d’attirer les clients et de les encourager à rester/revenir. C’est donc une activité plus qu’essentielle pour qu’une entreprise fonctionne. Elle touche la communication, la comptabilité, la stratégie commerciale, la publicité, la relation au public, la gestion des données, l’empathie, la recherche de l’information, des innovations…  Et la créativité y est indispensable.

 

On parle aujourd’hui de deux styles de marketing, bien distincts :

Le marketing B2C

Marketing B to C (ou B2C)  = Business to Consumer. C’est le marketing des biens de consommation et de grande consommation, orienté vers le consommateur final. Exemple : imaginons une publicité (annonce radio, spot à la télé, affiches sur les arrêts de bus, encarts dans la presse, distribution d’échantillons dans la ville) pour une toute nouvelle gamme de yaourts deux en un :

Le Yaourt H&S (Hygiène et Santé), au bifidus plus blanc que blanc !

(Oui, pourquoi pas un nouveau concept ? C’est mon article, j’imagine ce que je veux)
Si vous êtes habituellement consommateur de yaourts, il est fort à parier que vous irez, à force de rebattage d’oreilles et d’yeux, et par curiosité, acheter ces fameux nouveaux yaourts, qui rendent non seulement en bonne santé quand vous les mangez, mais en plus, quand vous mettez le pot à la machine à laver, il rend votre linge plus blanc que blanc !

Tout ça pour dire que le marketing B to C, c’est le fait que l’entreprise utilise une communication qui parle directement aux consommateurs.

Le marketing B2B

Marketing B to B (ou B2B) = Business to Business. Il s’agit du marketing industriel, orienté vers le consommateur intermédiaire. Prenons notre propre exemple : si nous mettons en place des moyens de communiquer sur O2Sources (blog, site internetpage facebook, presse, bouche à oreille), c’est pour que d’autres entreprises nous découvrent ou nous retrouvent, parce qu’elles ont elles-mêmes un besoin de se faire connaître, de trouver de nouveaux clients, de disposer d’une bonne présentation. Elles savent qu’aujourd’hui, internet est un atout majeur de communication, à condition d’être optimisé et exploité de la bonne manière. Elles cherchent donc des prestataires de qualité pour leur confier la réalisation de cette solide base de communication digitale.
Notre démarche marketing vise donc les entreprises, et non les consommateurs. Et ces entreprises s’adressent peut-être elles aussi à d’autres entreprises, qui ont pour clients d’autres entreprises… Mais je vous détrompe tout de suite, ça ne nous mène pas un un marketing B to B to B to B.

Quelle différence entre stratégie marketing et stratégie commerciale ?

Marketing, Commercial, quelle est la différence ? La mission principale dans le domaine Commercial, quelle que soit la méthode utilisée, c’est vendre un produit ou un service, sans nuire à la réputation de l’enseigne bien évidemment. L’objectif du Marketing a pour objectif de faire connaître l’entreprise, en informant, en suscitant la curiosité, l’intérêt, et en inspirant confiance.
Attention, l’un n’exclue pas l’autre. Mais ce sont deux activités distinctes, complémentaires.

La stratégie marketing, une fois définie et mise en place, est affaire de durée, de fidélité ; elle ne vise pas de résultats immédiats. C’est un engagement à long terme. Définir votre cible, connaître exactement vos points forts, avoir conscience de ce qui vous différencie de vos concurrents, déterminer de quelle manière vous voulez être perçu. Tenez, pour nous par exemple (oui, encore), il ne serait pas approprié de distribuer des flyers aux sorties du métro pendant 3 jours quelques fois dans l’année. D’abord ça ne correspond pas à la personnalité de notre boîte, ni à notre « produit » ; nous sommes une Web agency comme on dit de nos jours, spécialisée en développement informatique. Distribuer 1500 flyers à la sortie du métro, c’est l’assurance de gaspiller notre argent et notre temps, puisque nous ne pourrions nous permettre de demander à chaque personne :

1) Bonjour-excusez-moi-de-vous-arrêter-alors-que-vous-êtes-pressé-mais-avez-vous une activité-professionnelle ?

Si elle répond non :

  1. on détache le boulet qu’on lui a passé à la cheville,
  2. la corde autour des poignets également,
  3. on lui lâche le bras,
  4. on la laisse poursuivre sa route.

Si elle ne s’est pas désistée après cette entrée en matière et qu’elle répond oui :

2) Êtes-vous vous-même décisionnaire dans la boîte où vous travaillez, ou avez-vous un poste en relation avec la communication, ou vous entendez-vous suffisamment bien avec votre supérieur pour avoir envie de lui faire passer ce joli flyer de ma part ?

Bref, vous avez saisi l’idée, si on ne peut cibler efficacement son public, c’est une perte de temps, et un investissement… mal calculé.
Si la première approche laisse un sentiment désagréable ou maladroit, il est difficile de viser le podium.
Je disais donc affaire de durée, de fidélité. Oui. On plante des graines, on les fait pousser, on entretient les premiers bourgeons, on est très attentif aux premières timides retombées, on met un peu d’engrais (naturel de préférence)… et on récolte. On véhicule une image positive, de qualité, on peut tenter de se démarquer, on fait parler de nous, et surtout, SURTOUT, on n’oublie pas les clients déjà existants. Parce qu’ils sont nos meilleurs témoins, et peuvent même être nos alliés.
Franchement, quand vous découvrez un service et une équipe qui vous conviennent à merveille (vous vous entendez bien avec votre interlocuteur(trice) qui vous a conseillé sans vous pousser à l’achat, vous trouvez l’agence très agréable, la prestation est à la hauteur de vos attentes et bien plus, le tout arrosé d’originalité…), vous faites quoi autour de vous ?… Vous en parlez évidemment ! Et c’est même limite si vos interlocuteurs ne vous soupçonnent pas d’avoir des actions dans cette entreprise tellement vous en parlez avec emphase.

Le bouche à oreille, il n’y a rien de tel. Aucun professionnel ne dira le contraire. Mais il y a tellement de concurrence, d’offres en tout genre, parmi lesquelles des gens sans scrupule pratiquent des techniques douteuses ou des tarifs étonnants, qu’attendre sans encourager soi-même le bouche à oreille ne suffit pas.

L’inbound marketing

Ce qui nous mène à l’inbound marketing.
C’est  quoi donc ? C’est lorsque les graines citées précédemment provoquent une renommée telle en-dehors du jardin, qu’au lieu d’avoir à aller chercher les visiteurs, ce sont eux qui font la queue pour venir visiter le merveilleux jardin dont ils ont entendu les louanges.

L’Inbound Marketing est donc une stratégie marketing visant à amener les prospects et clients à venir vous solliciter d’eux-mêmes, parce qu’ils auront entendu parler de vous, parce que vous leur avez été recommandé, parce qu’ils ont pu trouver sur internet des informations à votre sujet, informations qui les a séduits, de par leur qualité, sérieux, ton, etc.
L‘inbound marketing renforce votre image de marque, solidifie votre réputation, consolide votre position, élargit votre réseau. Le bouche à oreille, comme dit précédemment, mais aussi toutes les publications sur le net, contribuent à vous faire une place, un nom. Un site internet, un blog régulièrement fourni en contenu informatif, la présence sur différents réseaux sociaux, des gens qui vous citent, des articles à votre sujet… Cela génère du trafic sur votre site, des commentaires sur votre blog, « on » se met à partager vos billets sur les réseaux sociaux : la machine est en marche ! Et si elle fonctionne tout bien comme il faut, on ne va plus vraiment chercher les clients, ce sont eux qui viennent à nous. Là est tout le principe de l’inbound marketing.

Et de mon point de vue, ce qui me plaît tant dans le marketing B to B, c’est ce côté humain énormément mis en avant : favoriser les échanges, le contact, les rencontres, tenter de communiquer, réellement, pas de manipuler. Créer des liens entre notre marque et les prospects. Le tout avec une grosse pointe de créativité si vous pouvez, sans jamais oublier que tout le monde n’est pas attiré par les mêmes modes de communication : pensée logique ou pensée émotionnelle ? Phrases ou images ? Message institutionnel ou humoristique ? Respectant des règles ou une éthique ?…

Mais là on rentre dans le détail, ça fera peut-être l’objet d’un autre article… ou pas.

Description sympathique d’un responsable marketing

Je finirai par ces quelques lignes qui m’ont amusée, concernant le marketeur :
« Il vous faut à la fois être un visionnaire à l’esprit ouvert et un comptable concentré sur les chiffres. À l’image du Minotaure, vous devez avoir une tête de scientifique sur un corps d’artiste. Cela vous donne un drôle d’air, mais c’est la clé du succès. »

Alexander Hiam, « Le Marketing pour les nuls » 2004

16 Commentaires

  1. Je vous remercie pour ce développement très clair

  2. Lorsque l’explication donnée est si claire, la compréhension ne peut être que limpide

  3. J’ai apprecié c’est pourquoi je compte bien apprendre ça.

  4. Excellent! Merci beaucoup. En outre un article de style magnifique et attractif : un récit sur l’histoire du Marketing pour bien comprendre et le mémoriser !! N’hésitez pas à le lire. Merci.

  5. merci beaucoup pour cette presentation facile à comprendre.

  6. felicitation pour la bonne explication

  7. développement très clair
    merci de vos explications

  8. Clair et net, merci pour vos explications

  9. Merci pour cette précision simple et claire, facile à comprendre

  10. je suis plus qu’émerveillée par cette réponse qui me motive à pousser ma recherche plus loin, merci à vous

  11. Enfin, quelque chose de plus digeste. Merci!

  12. Cours clair et limpide.Merci bien

  13. Merci pour ce texte combien expressif et direct , j’ai beaucoup appris et suis devenue encore plus intéressée par le marketing

  14. Merci pour vos explications claires et nettes et j’ajoute que c’est une bonne stratégie pour faire la promotion d’o2sources. Alors mes félicitations

  15. Merci d’avoir eclairé ma comprehension

  16. merci pour les explications:elles me servent de guides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *