Mon Paris Web 2013

onyetait_parisweb2013

Il y a dix jours, Thanh, Samy, Alexandra et moi-même prenions le TGV direction la capitale pour assister à Paris Web.

Une fois par an, Paris Web est THE place to be ! Deux jours de conférences et de rencontres avec au programme le webdesign, la qualité et l’accessibilité web. De quoi faire de nous des gens meilleurs en somme !

Pour moi, les bienfaits de Paris Web ne se mesurent pas nécessairement en bouleversement à 360° des habitudes de travail dès le retour au bercail. Cette expérience nous donne les clés pour construire un web meilleur ; celui de demain. Avant de commencer l’évangélisation de ses collègues pour changer petit à petit nos usages, il faut déjà prendre le temps d’intégrer, de digérer et de mettre en pratique ce qui a été retenu. Si dans les semaines à venir nous parvenons à appliquer quelques petites choses vues là bas, nous grandirons, c’est certain.

Paris Web est avant tout une expérience humaine riche. L’effervescence de ces deux journées est plus que bénéfique, tant au niveau team building -les soirées pyjama avec ses collègues à papoter jusqu’à pas d’heure, ça n’a pas de prix <3 – qu’au niveau relationnel. Nous sommes amenés à aller à la rencontre de personnes passionnées, à échanger sur des techniques et des habitudes de travail ; ces discussions nous permettent d’évoluer tous ensemble. Et c’est un peu ça qui est fou. Au demeurant, nous sommes tous plus ou moins concurrents les uns des autres, mais pendant ces 48 heures, nous ne faisons qu’un. Nous appartenons à un groupe. Notre objectif est le même : boire des mojitos à l’apéro communautaire participer à la construction d’un web propre et ACCESSIBLE (on ne le dira jamais assez) !

Globalement j’ai trouvé le programme des conférences un peu moins bon que celui de l’année passée. Mais attention hein, un peu moins bon ne veut pas dire mauvais, loin de là !
Certains des points abordés m’ont semblé encore flous, imparfaits et non applicables dans l’immédiat, d’autres sujets tenaient plus de la prise de conscience et de la culture. Le problème avec ces derniers c’est qu’on a un peu le sentiment que la conférence a pour sujet : J’enfonce des portes ouvertes.

A côté de ça, entre les orateurs sérieux et les rigolos, à Paris Web, jamais l’on ne s’ennuie ! Cette année on aura parlé accessibilité donc, mais aussi manipulation & marketing, beau & moche, UX design, responsive design, design émotionnel… On aura aussi parlé techniques bien évidemment, mais étant données mes sensibilités, je n’étais pas forcément dans ces amphis (parce que oui, à Paris Web on a le choix) !

Je n’ai pas l’intention de synthétiser l’ensemble des conférences auxquelles j’ai assisté puisque les vidéos et les présentations seront bientôt publiées ici et que mon billet, tout comme le Paris Web 2013, est orienté humain ! Cependant, n’étant pas tout à fait d’accord avec tout ce qui a été dit pendant ces 48 heures, j’ai au moins deux idées d’articles à venir ; l’occasion donc de revenir sur certains sujets ! 😉

Pour terminer, ma petite liste des points à retenir de cette année :

  • Digital n’est pas web, Cleverage fait donc tout avec ses doigts
  • Quand il fait froid au Palais Brogniard, en fait il fait chaud [©Thanh Nguyen]
  • Il n’y a pas d’âge pour être un resquilleur et assister à ses premières conférences
  • Les lettres capitales sont les nouvelles Comic Sans […]
  • Man vs Food : le buffet est une jungle (mais les proies sont bonnes )
  • Chez Microsoft ils sont forts et drôles
  • Le mot « coloscopie » a été finement placé
  • Les gens étaient tous beaux
  • C’était chouette

Bref, Paris Web le mieux c’est encore d’y être !
C’est quand 2014 ?

4 Commentaires

  1. Ça donne vraiment envie d’y aller avec vous l’année prochaine (et je ne dis pas ça pour les mojitos, promis !).

  2. faudrait que j’y retourne aussi 🙂

  3. Bonjour ! J’ai vu votre porte ouverte. Je peux l’enfoncer ?

    😉

  4. Of course ! Une porte ouverte c’est fait pour ça 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *