De bien bons outils pour les polices d’icônes

screenshot_icomoon

Les icônes sont des éléments graphiques utilisés depuis longtemps en webdesign et leur intégration n’est pas toujours aisée. Employer une police d’icône est alors une bonne solution.

Les applications web telles que fontello ou bien icomoon sont des outils vraiment pratiques qui facilitent l’utilisation des icônes. Elles regroupent un large choix de polices existantes et permet de créer la sienne facilement.

Le gros avantage de ces outils est le côté « personnalisation ». Il suffit de sélectionner les icônes qui nous intéressent afin d’en faire une webfont spécifique à un projet.

screenshot_fontello1

Avec la possibilité de personnaliser le nom de chacune des icônes ainsi que leur code.

screenshot_fontello2

Dans un design, on peut être amené à vouloir faire certaines icônes soi-même, mais aussi vouloir piocher dans une ou plusieurs polices d’icônes. Il ne faudrait pas bloquer la créativité de nos designers en ayant comme seul argument une histoire de performance (ou parce qu’on a la flemme de faire du découpage).

Alors certes nous avons toujours les sprites. Et même si SASS nous a personnellement grandement facilité la vie pour les utiliser, cela reste peu pratique si on souhaite simplement changer la couleur ou encore la taille d’une icône. Nous ne sommes jamais à l’abri de ce genre de modifications et l’utilisation d’une webfont est un véritable gain de temps.

Le côté vectoriel des polices d’icônes est aussi un atout non-négligeable, principalement en ce qui concerne le responsive : plus de problème de pixellisation !

Et quand on sait que cette technique est bien supportée depuis IE 8, pourquoi se priver ? (et pour les plus anciens, on a toujours Javascript).

Pour approfondir le sujet, il existe deux bien bons tutoriels ici en vidéo et là-bas avec des mots.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *